Les rituels de cérémonie de mariage autour du monde

 

Le saviez-vous ?  Les rituels cérémonies laïques sont issues de traditions venues du monde entier. Aujourd’hui, nous vous proposons de retourner à la source de celles-ci. Car ces traditions sont belles et riches par leur histoire. Nous vous proposons ce petit article qui nous l’espérons vous inspirera pour trouver le rituel qui vous correspond. Bonne lecture !

 

1/ Le Japon  et l’art traditionnel du kintsugi, le bol soudé

Au XVᵉ siècle un chef de guerre nommé Ashikaga Yoshimasa cassa son bol préféré. Il en fut très attristé, c’est pourquoi il demanda à ses artisans de le réparer. Les artisans s’appliquèrent tant dans la reconstitution de celui-ci que de leur technique naquit un art le “kintsugi”.

Quelle est cette technique ancestrale ?

Du japonais “kin”, l’or, et “tsugi”, la jointure, le “kintsugi” est la réparation d’un objet cassé en travaillant ses fissures avec des paillettes d’or pour le sublimer. L’art de réparer les objets cassés, un art qui épouse toutes les imperfections de l’objet. C’est un symbole de renaissance, santé et famille. Pour la réalisation, il conviendra de joindre les morceaux de l’objet tant chéri quelques jours avant la cérémonie ou de n’en laisser que deux à replacer pour le jour J.  Vous aurez également besoin de colle, gant en latex et de paillettes d’or.

 

2/ La Polynésie et le traditionnel changement de nom

La tradition tahitienne veut qu’au moment de leur mariage le “tahua” (prêtre) attribue au “tané” (l’homme) et à la “vahiné” (la femme) un nom polynésien. La coutume voudrait que ce soit vos proches qui le choisissent en fonction vos traits de caractère et de votre histoire personnelle. Dans bien des cas, si vous n’avez pas cette possibilité le prêtre s’en chargera. Ce nouveau nom vous est attribué en commun comme un nom de famille. Il symbolise pour cela l’union scellée par votre amour. De plus, au-delà de la symbolique votre nouveau nom de caresse a une valeur juridique en Polynésie. Il vous accompagnera tout au long de vie pour le meilleur… et surtout le meilleur !

 

3/ Le rituel du sable Hawaï ?

Ce rituel provient de l’archipel Hawaï, où une grande majorité des mariages sont organisés sur les bords de plage. Aussi, ce cadre idyllique est l’occasion pour les mariées de s’échanger quelques grains de sables afin de matérialiser leur union. Cette tradition a été adaptée aux cérémonies laïques qui ne se déroule pas toujours sur les bords de mer. Il convient donc d’être équipé d’un récipient transparent et de sables colorés que vous pouvez acheter dans le commerce. Pour les plus nostalgiques qui gardent un petit souvenir de leurs voyages en ramenant du sable dans leurs valises. Cependant, soyez précautionneux car tous les sables ne peuvent pas être recueillis. En effet, certains font partie du patrimoine naturel et sont pour cela protégés. Ce rituel représente l’union des mariés qui ne font qu’un par la création d’une nouvelle identité. Dans le même temps, comme le sable, ils s’entremêlent, mais ne se mélange pas. Chaque grain garde sa singularité.

Vous pouvez réaliser votre cérémonie autour de trois temporalités, passé, présente et futur. L’enracinement dans le passé qui met à l’honneur les liens familiaux : les parents et grands-parents. Le présent qui consiste à s’entourer de ses proches (frères et sœurs, amis, témoins de mariages). Votre cérémonie sera tournée vers l’avenir avec la création et le développement d’une famille : en mettant vos enfants à l’honneur.

 

4/ Les rituels slaves : Le partage du pain

Slaves car différents pays ont cette coutume en partage tel que l’Ukraine, la Russie. Ce rituel est hérité du mariage slave du “korovai”. Le “korovai” est un pain tressé traditionnel de forme ronde. Il est orné de symboles (les colombes, le soleil, qui amènerait fertilité et bonheur aux mariés). Ce pain traditionnel a spécificité d’être réalisé par les mains bienveillante des femmes, mères de familles aux foyers épanouis. Elles détiendraient le secret d’un mariage heureux, riche en naissances. Par cette recette, elles transmettraient ainsi toutes leurs bénédictions. Si vous souhaitez réaliser ce rituel vous pouvez faire appel à un boulanger pour qu’il vous réalise un pain de campagne. Traditionnellement, ce sont tout d’abord les mariées qui mangent ce pain puis le partage aux invités.

Wedding planner : Ceremonize – Photographe : Elena Usacheva

 

5/ Le rituel du lasso mexicain

Le “lazo” est une grande corde généralement composée de bijoux, cristaux, de perles ou de soie. Il est attaché autour des mariés tout en formant un huit pour symboliser leur union éternelle. Suite à cela le marié offre à son épouse des pièces appelées “arras”. Il s’agit d’une offrande que l’époux fait envers sa femme pour lui signifier la confiance qu’il porte dans leur union. Au Mexique, ce sont les “madrinas” et “madrinas de bodas”   (marraines ou marraines  de mariage, c’est l’équivalent des témoins de mariage en France) qui veillent au bon déroulement du mariage. La “madrina de lazo” enlace les jeunes mariés d’une grande corde avant la présentation de leurs vœux. Ce “lazo” représente le soutien mutuel des mariés, face à leurs devoirs et responsabilités. Les deux mariés sont unis par ce solide maillage.

 

Plus qu’un simple rituel, chaque cérémonie laïque est l’expression de votre amour, un témoignage unique. Vous avez envie d’avoir quelques idées supplémentaires, nous vous invitons à consulter nos précédents articles sur cette thématique.

Avec bienveillance et amour, nous attendons vos souhaits pour vous aider à organiser le mariage de vos rêves.

 

 

 

Ces articles pourraient également vous intéresser