Crédit photo: Ceremonize

Là où tout a commencé…

Tout commence durant l’antiquité ! Les mariées composaient des bouquets d’herbes aromatiques avec des fortes odeurs dans le but de chasser les mauvais esprits pendant la cérémonie. Le bouquet était également composé d’herbes aphrodisiaques pour les jeunes mariés, représentant l’amour et la passion.

Durant le moyen-âge, l’ensemble des mariages étaient alors fêté pendant le printemps, au moment de la prolifération des fleurs et de toutes sortes d’herbes et de plantes.

Ensuite, au 18ème siècle, le bouquet de la mariée fut importé en France avec comme coutume de composer ceux-ci de fleurs d’orangers en signe de pureté et pour leur agréable odeur. Mais, les fleurs odorantes étaient également utilisées pour masquer les odeurs corporelles des personnes notamment de celle de la mariée puisque leur hygiène n’était pas au top à cette époque.

A la fin du 19ème siècle, il y avait pour coutume de déposer le bouquet de la mariée sur un coussin de velours recouvert d’une cloche dans le but de conserver le bouquet dans le foyer tout au long de la vie des deux mariés. Symbole d’amour et de longévité.

A en écouter la tradition, la composition du bouquet devrait se faire par le futur mari, cependant ceci est souvent détourné car les femmes préfèrent généralement s’en occuper notamment puisque c’est elle qui vont le porter durant la cérémonie. En temps normal, le mari doit avoir une des fleurs du bouquet en guise de boutonnière pour être toujours en harmonie avec sa partenaire.

 

Comment choisir les fleurs selon leur signification ? Quelques pistes …

  • rose : l’amour intense et charnel…
  • anémone : l’amour persévérant
  • arums : désir intense…
  • dahlia : fidélité, envie de rendre l’autre heureux…
  • iris : l’amour et confiance
  • lys : plaisir d’aimer l’autre…
  • tulipe : l’amour parfait
  • l’azalée : la joie d’aimer…

 

Le lancé de bouquet

La tradition veut que la mariée lance son bouquet après la cérémonie religieuse dos à ses amies célibataires. La coutume dit, que celle qui attrapera le bouquet sera la prochaine à se marier dans la joie et l’amour.

 

Le bouquet, une œuvre d’art

De nos jours, le bouquet de la mariée est devenu une véritable œuvre d’art mais également un objet sentimental, c’est pourquoi certaines mariées ne veulent pas s’en séparer et ne veulent d’ailleurs pas faire le lancé de bouquet. Ou alors, il est possible de demander à son fleuriste de réaliser un deuxième petit bouquet à lancer pour ainsi garder l’officiel.

Selon la tradition les bouquets de mariée sont composés de fleurs basiques mais symboliques, cependant, on perçoit aujourd’hui que ce sont de réelles compositions artistiques réalisées par des professionnels à la recherche d’originalité et de nuances particulière. Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre article de blog « les bouquets de mariages non traditionnels »…

 

Crédit photo de l’image à la une: Ceremonize