Traditions du mariage, quand vous nous tenez… 1/3

 

A travers nos velléités d’originalité et de personnalisation, nous pensons nous en détacher… Peu ou prou, même dans la plus grande modernité, les traditions du mariage nous rattrapent toujours ! Bien souvent, nous restons attachés à l’une ou l’autre, et pour rien au monde, nous ne voudrions y déroger. Sans raison tangible, juste parce que c’est comme ça…

Votre wedding planner Ceremonize (qui respecte les traditions si telle est votre envie !) vous propose un petit tour d’horizon en 3 chapitres de certaines de nos traditions liées au mariage. Aujourd’hui, nous parlons enterrement de vie de célibataire et robe blanche (mais n’y voyez aucun rapport !!).

 

L’enterrement de vie de célibataire

Après les fiançailles, voilà l’un des premiers rites auquel se plient les futurs mariés : enterrer sa vie de célibataire. Quitter symboliquement son ancienne vie pour entrer dans la nouvelle…
Au XVIIIe siècle, lorsque cette coutume est apparue, elle ne concernait que les garçons et consistait généralement en une énorme beuverie et un passage chez les expertes du sexe. Frustrées (certainement) de ne pas avoir elles-mêmes accès à ce type de réjouissances, les filles se sont mises elles aussi à enterrer leur vie de célibataire vers 1970, faisant évoluer les pratiques vers d’autres activités.

Aspect immuable, cet enterrement est organisé et accompagné par ses amis pour le futur marié, par ses amies pour la future mariée. Aucune mixité n’est tolérée dans cette ultime folie que l’on s’accorde avant de se ranger ! Fête où l’on transgresse volontiers les normes sociales et les conventions en s’exposant le plus possible au regard de ses concitoyens : chacun des mariés met un point final à sa vie de célibataire selon son propre rituel avant d’ouvrir le chapitre de la vie à deux…

Dans certaines régions, le futur époux va jusqu’à mettre en terre un cercueil dans lequel il dépose les symboles de sa vie « d’avant »… et quelques bonnes bouteilles que l’on viendra déterrer pour fêter la naissance du premier enfant.

 

La robe blanche

La robe blanche symbolise la virginité. Portée par les mariées depuis le XVIe siècle, elle est tombée en désuétude pendant une période, avant de revenir en force après la Première Guerre mondiale. Sachez aussi qu’il est déconseillé à la mariée de coudre elle-même sa robe, car cela pourrait lui porter malheur ! Eh oui ! De même, son fiancé ne doit pas voir la robe portée avant la cérémonie …